Gardésia, ce nom raisonne à vos oreilles. Vous venez de recevoir votre formulaire d'inscription. Vous êtes accepté ! La rentrée prochaine s'annonce prometteuse. Vous intégrez la nouvelle école du grand Zéphir Papinus. Il paraît qu'il a déjà rencontré des Pokémons Légendaires...Il paraît aussi qu'il a réussi à s'entourer des meilleurs dresseurs et coordinateurs pour enseigner les élèves, vous enseigner. Le ferry, qui vous emmène sur la mystérieuse Ile Brume, se situe à Irisia, au sud de Jotho. Il faudra donc bien vous préparer avant d'embarquer pour une année entière à Gardésia. Et ce n'est que le début ! Cinq années de formation intense vous attendent. Une nouvelle vie, des Pokémons, des nouveaux amis...Préparez-vous à passer les meilleures années de votre vie ! Bienvenue à Gardésia.
Règlement Contexte
Groupes Bottin
FAQ Partenariats
Tops Sites



La suite des prédéfinis...
Le forum est l'entière propriété intellectuelle de ses administrateurs. Tout plagiat est strictement interdit. L'idée d'école Pokémon étant libre, nous veillerons sur les textes, le design/codage et les prédéfinis.
Optimisé sous .



 

Partagez|

Après l'effort, le réconfort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Après l'effort, le réconfort Dim 24 Juil - 9:14 Revenir en haut Aller en bas
Raikou
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 335 Date d'inscription : 08/07/2016

DC : Agnès Léopold Année : 3ème année

Capsules : 27 Niveau : 27


Le hasard faisait bien les choses. Alors qu’Illuqi était introuvable, j’ai rencontré une jeune fille nommée Eléonore et son pokémon, Loupiotte, en train de surveiller mon pokémon épuisée dans la serre. La conversation passait très bien entre nous, mais la chaleur que dégageait les lieux étaient étouffante et un rafraîchissement s’imposait. Direction le réfectoire.

Accompagné de Balgar et de Norlia, nous avions tout de suite trouvée une table où tout ce petit monde pouvait s’installer avant  que je ne me propose de prendre les boissons pour tout le monde. Les commandes notées dans ma tête, je me dirigeais courageusement vers l’endroit où se trouvait les rafraîchissements avant de revenir avec un plateau plein et plutôt lourd à porter. Heureusement, mon mentali était adorable et il utilisa ses pouvoirs psychiques pour transporter les boissons sur les derniers mètres à parcourir. Et tout cela, dans un petit ballet aérien, sans rien renverser et sans se tromper dans les commandes.

Et bien Balgar, on dirait que tu t'entraînes déjà pour les concours. Je suis sûre que tu feras des prouesses.

Dans une modestie un peu exagérée, le pokémon psy baissa respectueusement la tête comme s’il saluait un public. Je n’avais pas pu retenir un rire, avant de le caresser derrière la nuque pour le récompenser.

A boire pour les assoiffées !

Je décapsulais ma canette avant de remplir mon verre. Pour ma part, j’avais pris une boisson fraîche à base de baie Oran. Rien de mieux pour avoir de nouveau de l’énergie. Norlia avait pris exactement la même chose et Balgar avait choisi du jus de baie Remu.

Aaaaah, ça fait du bien. Qu’est-ce qui faisait chaud dans cette serre !

J’avais dit ça dès la première gorgée avant que je ne m’étire les bras et que je regarde Eléonore et Loupiotte. La pauvre était morte de soif après notre conversation et pourtant, elle avait probablement beaucoup de choses à dire et encore beaucoup de questions à poser.

Alors, tu disais que tu étais intéressée par l’élevage et la botanique… C’est ça ?






MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort Jeu 28 Juil - 14:12 Revenir en haut Aller en bas
Suicune
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 257 Date d'inscription : 05/07/2016

DC : Aucun Année : Première année

Capsules : 145 Niveau : 10


Éléonore profita du fait qu'Elena soit partie pour s'installer un peu mieux. Elle se sentait un peu coupable de ne rien porter. Elle regarda rapidement autour d'elle. La jeune fille n'était pas au courant que le réfectoire pouvait aussi servir de cafétéria, après tout, les lieux de "socialisation" n'avaient pas été sa première priorité en arrivant ici. D'ailleurs, elle trouvait le réfectoire un peu intimidant, déjà parce qu'il était assez grand pour contenir toute l'école, mais aussi parce que du coup, il était assez bruyant à midi. Sa méfiance envers cet endroit venait peut-être aussi du fait qu’elle n’était pas du tout habituée à ce genre d’endroits, puisqu’elle n’avait jamais mis les pieds dans une cantine avant d’arriver à Gardésia . En général, elle prenait ses repas du midi et du soir chez les Suicunes pour l'éviter, mais c'était un lieu plus agréable hors des heures de repas. De toute manière, elle avait trop soif pour s'en soucier.
C’est donc avec un grand sourire qu’Éléonore avait vu arriver Elena avec les boissons. Elle avait pris un grand verre d’eau fraîche à partager avec Loupiotte et du thé froid à la baie Sitrus et Remu. Elle but une grande gorgée d’eau fraîche puis versa le reste dans une petite coupelle, car les verres ne sont pas très ergonomiques pour les Pokémons, surtout pour un Loupio.
“Aaaaah, ça fait du bien. Qu’est-ce qui faisait chaud dans cette serre !”
« Moui c’est vrai » répondit Éléonore en se disant que ce n’était peut-être pas la chaleur qui lui avait donné autant soif. « Je ne me suis pas trop habituée aux températures d’ici encore, je crois que je vais avoir du mal cet hiver ! »
La jeune fille jeta un œil du côté de Loupiotte, pour vérifier qu’elle se contentait bien de boire et n’allait pas se jeter dans sa coupelle. Heureusement la bestiole se tenait bien, car sinon cela aurait été un peu gênant.
« Oui c’est vrai que cela m’intéresse ! Je ne sais pas trop encore quoi choisir… Les Pokémons sont vraiment fascinants. Ils ont chacun un caractère qui leur est propre et des aptitudes uniques. Du coup je pense que ce serait intéressant de pouvoir les connaitre d’un peu plus près. Mais avant de vraiment me décider si je fais plutôt de l’élevage, j’attends de voir comment je m’en sors avec Loupiotte. J’avais pensé à l’élevage parce que je n’aime vraiment pas les combats de Pokémon en fait… Ca élimine pas mal de spécialisations de suite ! Après pour la botanique, ça m’est venu à l’idée parce que ça, c’est quelque chose dont j’ai l’habitude ! Le souci avec l’élevage, c’est que j’ai peur de ne pas avoir assez d’autorité, mais bon c’est peut-être aussi parce que je n’ai pas encore trop l’habitude… »
Après cette longue tirade, elle but pensivement plusieurs gorgées de son thé.
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort Sam 30 Juil - 14:16 Revenir en haut Aller en bas
Raikou
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 335 Date d'inscription : 08/07/2016

DC : Agnès Léopold Année : 3ème année

Capsules : 27 Niveau : 27


J’avais écouté Eléonore avec un grand sourire en buvant quelques petites gorgées par moment en riant légèrement sur son commentaire concernant l'adaptation au climat. On dirait qu’elle était parfaitement lucide sur le métier d’éleveur, les inconvénients comme les avantages, les atouts nécessaires et la difficulté. Concernant la botanique, elle disait qu’elle en avait déjà l’habitude. Ce n’était pas vraiment mon cas, à part les combats pokémons et mes quelques connaissances sur l’élevage obtenus en fréquentant mes parents, je ne savais pas grand chose des autres domaines. Même pas sur la coordination alors que je voulais faire carrière dedans !

Ce n’est pas facile de dire non quand on n’a pas l’habitude hein ? Mais ça s’apprend, avec l’expérience, les erreurs et les réussites. N’est-ce pas pour ça qu’on est à l’école ?

Je riais une nouvelle fois avant de caresser Norlia en train de laper tranquillement sa boisson qui releva la tête en signe de remerciement. Puis je regardais Loupiotte, me posant tout à coup beaucoup de questions sur ce pokémon. Si j’avais compris, Eléonore était en première année et avait donc reçu son Loupio des mains du directeur.

Je me demande … Est-ce que Loupiotte est un pokémon sorti d’un oeuf ou un pokémon sauvage ?

Les Loupios n’étaient pas connus pour être très agressifs dans la nature, mais la provenance du milieu pouvait avoir un petit effet sur le caractère et surtout sur le vécu du pokémon. J’avais bien pu le constater avec mes propres pokémons.

Je pense… Que les pokémons qui ont éclos dans l’enceinte humain sont généralement plus faciles à élever. Ils ont l’habitude d’être manipulé, ils acceptent plus facile les ordres de quelqu’un d’autre. Même si certains peuvent tout simplement refuser d’écouter les ordres provenant d’un éleveur, juste parce que c’est leurs natures.

Je repensais à une anecdote avec un Goupix… Rien que d’y penser, cela me faisait rire, mais, à l’époque, je n’avais qu’une envie c’était qu’il s’en aille de la pension ! Il faut dire qu’il m’avait mordu alors que je voulais lui faire un peu d’exercice. Au final, mes parents ont réussi à le rendre plus fort en utilisant beaucoup de stratagème mais moi, j’avais beaucoup pleuré de mon échec.

Tu sais, je t’aime bien Eléonore et j’aimerais beaucoup t’aider dans ta “quête”. Alors, dès que tu te sentiras à l’aise avec Loupiotte et si tu sens le besoin de t’entraîner à élever d’autre pokémon, je te propose de te prêter l’un de mes compagnons. Un seul pour commencer et le plus docile. Et si ça se passe bien et si tu le veux bien, j’augmenterais la difficulté avec mes amis les moins… disons… facile à vivre.

Je réfléchissais… Qui pouvait être le plus difficile à élever individuellement ? Le petit problème de mon équipe, c’est qu’elle fonctionnait sur une dynamique de groupe très forte, probablement plus forte que dans d’autres équipes. Chacun avait sa place, chacun avait ses affinités, ses “adversaires” (entre guillemets) et je n’arrivais pas à m’imaginer comment certains pouvaient se comporter en étant seul.

Bon, en tout cas, ma proposition n’était pas une obligation. C’était simplement une aide supplémentaire, car dans l’élevage, le plus important était la pratique, même si la théorie enseignée par l’école sera sans doute très importante pour son avenir.






MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort Lun 1 Aoû - 2:03 Revenir en haut Aller en bas
Suicune
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 257 Date d'inscription : 05/07/2016

DC : Aucun Année : Première année

Capsules : 145 Niveau : 10


Éléonore ne savait pas trop ce qu'elle avait dit de drôle, mais elle avait faire rire Elena. Cela la gênait un peu, mais elle savait pertinemment que ce n'était pas méchant. La bonne humeur de sa camarade la fit sourire aussi.

"C'est vrai que c'est très difficile de dire non à cette adorable petite chose, surtout quand elle me regarde avec ses grands yeux!"

Puis la jeune fille réalisa qu'elle avait dit quelque chose de stupide. Après tout, avec quoi d'autre, à part ses yeux, Loupiotte aurait-elle bien pu la regarder? Elle décida de passer ce détail. Pendant ce temps, Elena avait continué sur sa lancée.
"Est-ce que Loupiotte est un pokémon sorti d’un oeuf ou un pokémon sauvage ?”
Heureusement qu'elle n'était pas restée trop longtemps dans ses pensées, elle aurait été capable de rater la question de sa camarade. Elle écouta patiemment. Loupiotte releva la tête, intriguée, quand elle entendit son prénom. Le Pokémon se doutait que l'on parlait de lui.
"Et bien, en fait, je n'en sais rien! On ne m'a pas précisé ce genre de détails. Mais je pense qu'elle a été habituée à une présence humaine, car elle est très calme et docile, je n'ai jamais eu de problèmes pour qu'elle m'écoute. Au début, elle a eu un peu peur, mais elle s'est vite habituée à moi, et maintenant on s'entend plutôt bien!"

Loupiotte regarda sa dresseuse d'un air approbateur. Le Loupio appréciait les compliments, surtout venant d'elle. Éléonore lui tapota un peu la tête. Tant de gentillesse de la part d'Elena, cela la gênait un peu.

"Pour l'instant, je vais voir comment va se passer la prochaine sortie capture. Peut-être que cela m'aidera à me décider. Mais je te remercie! Je garde ta proposition dans un coin de ma tête, je n'hésiterai pas à te demander."

La jeune fille sirota ce qu'il lui restait de thé avant qu'il ne se refroidisse. Le thé trop froid était une des pires choses sur Terre.
Elle espérait juste qu'Elena ne prendrait pas sa réponse comme un refus poli. Inconsciemment, elle se mit à jouer avec ses cheveux en réfléchissant. Elle s'était assez bien habituée à cette dresseuse et ses Pokémons, elle qui n'avait d'habitude pas d'amis. C'était étrange.

"Je ne sais pas si tu sais bien cuisiner, mais si tu veux faire des concours, tu vas avoir besoin de Poffins. Ce sont des atouts cruciaux pour tes Pokémons lors des représentations... Il me semble c'est abordé pendant les cours de Botanique. Excuse-moi si je me trompes, mais tu n'as pas l'air d'être en première année... Donc tu risques d'avoir un peu de retard à ce sujet, non? Si tu veux, je pourrais te montrer quelques baies, t'en penses quoi? "
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort Mar 2 Aoû - 11:11 Revenir en haut Aller en bas
Raikou
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 335 Date d'inscription : 08/07/2016

DC : Agnès Léopold Année : 3ème année

Capsules : 27 Niveau : 27


La relation entre Loupiotte et Eléonore semblait très forte. Cela s’expliquait sans doute par le fait que, pour l’un, c’était son tout premier dresseur et pour l’autre, son premier pokémon. Je pense que le starter de quelqu’un développe souvent une relation privilégié qu’on retrouve rarement avec les autres compagnons. En tout cas, c’était mon cas avec Norlia.

N’hésite surtout pas.

Je comprenais parfaitement qu’elle ne dise pas oui tout de suite. C’était encore prématurée, il fallait tout d’abord qu’elle s’habitue à son propre pokémon et qu’elle en capture d’autres. D’ailleurs, les sorties captures n’allaient pas tarder, il faudrait que j’aille chercher un nouveau compagnon. Enfin, s’il me convient. Et ça, ce n’était pas gagné.

Je suis en troisième année et je cuisine… Pas trop mal on va dire. Mais comme il n’y avait pas de concours dans ma région natale, je ne connais pas du tout les… ‘’Poffins’’ ? Concernant les baies, je connais juste de nom, je n’en ai jamais cultivé personnellement.

J’étais pensive un moment. J’étais spécialisée dans le combat pokémon et j’avais quelques notions d’élevage. En vérité, je ne savais même pas si les concours me plairaient, mais, comme je le disais plus tôt, on est à l’école pour apprendre. Je commençais donc à faire un grand sourire.

Si tu dis que les “poffins” ? Le nom est très rigolo. Hum ! Si les poffins sont très importants pour les concours, alors je pense que c’est une bonne idée que tu me montres les baies.

C’est bizarre. Je croyais que les concours consistaient à utiliser certaines attaques à certains moments pour plaire au Jury. D’après ce que j’avais compris, il y a une performance individuelle, des performances à exécuter avec les autres concurrents tout en se démarquant et parfois, il y avait des espèces de combat où la beauté s’alliait à la force. Une fois encore, je pense que les styles de concours devaient dépendre des régions. En tout cas, je pense que je m’en sortirais pas trop mal dans les combats artistiques. J’ai tout de même gagné trois badges, ce n’est pas rien.

D’ailleurs… C’est quoi le rapport entre les poffins et les baies ?

Yep. Je veux me lancer dans les concours, mais je ne me suis basée que sur l’émission de télé qui diffusait, souvent en différé, les concours pokémons. Cela me parait bizarre qu’Eléonore en sache plus que moi à ce sujet, mais je ne le prenais pas mal. Puis, c’est intéressant de partager ses connaissances.






MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort Mar 2 Aoû - 19:08 Revenir en haut Aller en bas
Suicune
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 257 Date d'inscription : 05/07/2016

DC : Aucun Année : Première année

Capsules : 145 Niveau : 10


Pour le coup, Éléonore était un peu étonnée par ce que disait Elena.
"Tu ne t'es jamais servi de baies après un combat de Pokémon?" ,lui demanda-t-elle d'un air interrogateur, "Elles sont plutôt pratique, pourtant. Après c'est sûr que c'est pas forcément possible d'en cultiver quand on voyage... Mais personne n'en vend?"

Pour sa part, ses parents lui avaient toujours dit que c'était la méthode la plus commode et la plus saine pour soigner ses Pokémon. Elle savait également que d'autres plantes étaient utiles, mais elle trouvait quand même cela bizarre de ne pas s'en servir! Sur son île, sa mère vendait des baies au porte à porte ou bien devant la maison, et elles partaient comme des petits pains! Mais après tout, c'était sans doute normal, chacun à ses habitudes.

"Pour le rapport entre les poffins et les baies... Et bien les poffins sont des sortes de pain au baies, tout simplement! On peut en faire de sortes différentes en fonction des baies utilisées. Après je n'en connais pas beaucoup plus à leur sujet, mis à part que ceux-ci sont utilisés pour augmenter certaines caractéristiques des Pokémons en coucours." Éléonore était un peu embarrassée. "Après je ne m’intéresse pas vraiment au concours, donc je n'en sait pas beaucoup plus", rajouta-t-elle d'un air gêné.

Elle réfléchit un instant. Il lui semblait que les Poffins étaient abordés en cours de botanique, mais elle n'arrivait plus à se souvenir exactement en quelle année...

"Les Poffins sont abordés en cours de botanique. Pas en première année, ça c'est sûr, donc avec un peu de chance tu n'auras pas raté ces cours! Tu devrais aller te renseigner sur le programme de cette matière pour un peu plus de détails. Par contre, il est vrai que ça risque d'être un peu compliqué si tu ne sais pas du tout cultiver!"

Éléonore se dit qu'Elena avait e la chance que mis à part les méthodes de cultures, les cours de Botanique n'avaient pas forcément besoin des cours de l'année précédente pour pouvoir être suivis convenablement. Par réflexe, elle avait tenté de boire une gorgée de son thé avant de s'apercevoir que sa tasse était vide.

"Je pense que je vais aller me chercher un thé. Tu veux quelque chose?" proposa-t-elle.
"Et toi Loupiotte, reste là. Je reviens tout de suite, ne t'inquiète pas!" rajouta-t-elle devant l'air déterminé du Loupio à la suivre jusqu'au comptoir.
MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort Mer 3 Aoû - 11:33 Revenir en haut Aller en bas
Raikou
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Messages : 335 Date d'inscription : 08/07/2016

DC : Agnès Léopold Année : 3ème année

Capsules : 27 Niveau : 27


J’avais fait un non de la tête lorsqu’elle me demanda si j’avais déjà utilisé des baies sur des pokémons. J’utilisais toujours les classiques potions ou autre objet humain soignant les statuts. Je posais une main contre ma joue, ma région était vraiment à la ramasse, que ce soit au niveau de la technologie ou même au niveau des baies. Pfiou, j’avais tellement de choses à rattraper, est-ce que j’allais vraiment devoir travailler à la bibliothèque ? Olala, rien que l’idée m’angoissait, mais si c’était pour devenir une bonne coordinatrice, je n’avais pas le choix.

«Hum… Cette histoire de baie et de poffins me perturbent, je vais peut-être étudier un peu avant d’aller en cours. Même si je préfère la théorie à la pratique, il faut bien passer par-là.» Je regardais Balgar, mon surveillant attitré pour mes études «Disons le temps de trouver toutes les espèces de baies et les différents puffins qui existent ?»

Balgar afficha une tête un peu déconcerté avant de boire tranquillement sa boisson. On ne dirait pas, mais dès que j’avais une idée en tête, impossible de m’en détacher avant d’avoir assouvi ma curiosité. Alors dès que cela concernait les concours, j’étais du genre difficile à arrêter. Je me levais et posa tout sur un plateau.

«Et bien, ce fut un plaisir de te rencontrer ! J’ai hâte de suivre ton évolution et celui de ton Loupio» Je lâchais un rire avant de reprendre un ton un peu plus sérieux «Ma chambre t’es toujours ouverte si je suis là et sinon… Ba, on se retrouva dans un lieu ou un autre. Peut-être la serre qui sait ?»

Je riais de nouveau avant de me lever et d’attraper les verres et canettes présente afin de les mettre dans l’endroit adéquat en repartant, sauf celui d’Eléonore, car j'avais l'impression qu'elle avait dit qu'elle reprendrait du thé. Je réfléchissais une dernière fois avant de finalement lâcher.

«La bibliothèque, c’est moins sûr. Et le week-end, je risque de partir en exploration. En faîte, je ne peux pas te donner un rendez-vous fixe à part ma chambre en semaine. Les Raikous ont l’air un peu foufou aux premiers abords, mais ils sont très gentils. Bonne journée, Eléonore !»

J'attrapais le plateau et, suivis de l'Aquali et du Mentali, je jetais les canettes et posa les verres avant de repartir. Je sais que cela allait être difficile à croire, mais j'allais réellement à la bibliothèque. En tout cas, cette rencontre avait été très enrichissante et surtout fort agréable. J'espère que ce n'était qu'un au revoir.

Ce n'est qu'en arrivant à la bibliothèque que je me posais une question cruciale. Je lui avais pas demandé à quelle maison elle appartenait. Pas grave ! Il n'y en a que trois et je trouverais bien laquelle je retrouverais Eléonore.
Hrp : Rp clos pour moi. Au plaisir






MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Après l'effort, le réconfort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Après l'effort, le réconfort. [Libre]
» Après l'effort, le réconfort (message de soutien au staff).
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort, le réconfort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ilebrume. :: Le domaine de Gardésia :: Rez-de-chaussée :: Réfectoire-
Sauter vers: